Bienvenue sur le forum d'Animal Crossing & Compagnie ! Amuse toi bien ici :)
 
AccueilPortailCalendrierFAQSiteRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Désespoir & ténebres 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pikachu83

avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 20
Localisation : sainte maxime

MessageSujet: Désespoir & ténebres 2   Ven 1 Aoû - 15:27

Bon, comme je l'ai dis hier, voici la suite de mon histoire, si ça vous plait je vous en écrirai d'autres, de plus gaies, des fictions ou celons ce que vous me demanderez Wink

Je dois cela dit vous avertir. un passage de cette partie comporte des descriptions assez dures(ce n'est pas non plus "gore" puisqu'il n'y a pas de description précise mais abstenez vous si vous ne le sentez pas bien.), et pour le confort de tous je marquerai le dit passage par #et par la couleur rouge.
Merci et bonne lecture Wink

***

Un doux rayon de soleil sur ma joue me réveilla, à moins que ce ne soit la douleur à l'arrière de ma tête. Je me relève doucement, tentant de me délivrer de cette pesante torpeur. Debout, je me rends compte que mes pieds sont recouverts d'eau. D'un coup je reprends mes esprits, et me rappelle de la veille. Mon sang se glace.

Je cours, cours vers ma maison, je prie pour que ma vision d'hier ne soit qu'une hallucination due à la terreur. Au fur et à mesure que je gravis la colline, le sol est jonché de briques et de planches, plus nombreuses à chaque pas. La terreur me prive de mes ultimes forces, et la montée devient pour moi une véritable épreuve. Trébuchant, luttant, glissant, je crie, j'appelle, je supplie dieu.

Hélas, lorsque je parviens au sommet de la colline, je tombe nez à nez avec ce qui avait été ma maison. C'est alors que pour la première fois de ma vie je ressentis ce sentiment, cette onde de mal être qui m'a violemment frappé dans le ventre avant de résonner dans tout mon corps. Cette indescriptible sensation qui interviens quand on a espéré, qu'on s'est noyé dans l'illusion en croyant y être protégé. Imaginer Laure et Mam en sureté n'a rendu ma chute, ma descente aux enfers que plus rude.

Ce sentiment, je l'ai ressenti, avec une telle violence que j'en perds mon souffle et que je failli en mourir sur l'instant.

Du toit il ne reste que quelques tuiles ça et là, le mur était plus composé de trous béants que de briques, la porte git quelques mètres plus loin, brisée en deux, et la charpente, malmenée, manque à certains endroits.

Etouffé par la panique, je me rue à l'intérieur. Je vois alors le pire spectacle de mon enfance, et sûrement même de ma vie. Là dans les décombres, Laure est étendue sous un amas de pierres et de meubles.
#Seul le haut de son corps dépasse. Sa chemise de nuit, auparavant blanche arbore une nouvelle couleur rouge, son bras brisé pend en ma direction, comme si une dernière fois elle avait essayé de m'appeler. Son visage affiche une expression de douleur figée, et un filet de sang coule de sa bouche entrouverte. Ses yeux vitreux ne brilleraient plus jamais. Près d'elle je discerne un autre bras qui sort de sous le buffet. Celui qui porte la main baguée de Mam. Espérant une nouvelle fois, je murmurai:
-"Mam?"
Je ne veux pas croire en sa mort.
-"MAM !"
Mon cri résonne dans le silence froid avant de se perdre sans que personne n'y réponde jamais. Prudemment je me baisse et hasarde un œil sous le buffet. Je ne vois ma mère ensanglantée qu'une fraction de seconde.

Je m'arrache violemment à cet horrible spectacle et cours dehors. Un brusque torrent de larme me fait perdre la vue. Je tombe, roule et me cogne en dévalant la pente. En bas je m'accroupis et pleure bruyamment...

***

Le soleil flamboyant, les oiseaux et l'odeur joyeuse de l'été me paraissent comme une insulte. Je me relève de toute ma hauteur et hurle:
-"DIEU ! Où est ta colère, où est ta tempête !? Déverse sur moi tes fureurs, allez ! Vois si tu peut me tuer! Donne moi, si seulement  tu le peux, quelque chose à la hauteur de mon désespoir !"

Pour toute réponse, une légère brise ébouriffe mes cheveux. Ecumant de rage, je me retourne:
-"PERE !"
Jamais je n'en avais voulu à mon père quand il revenait ivre et me frappais. Pas non plus quand il mangeait tout ce qu'avaient cultivé Laure et Mam, en nous en laissant seulement quelques bouchées à se partager, ni même quand il partait le soir à la taverne, pour nous ruiner en chopes de bière avant de venir les recracher sur le divan de la maison. Jamais je n'avais, en six longues années, ne serai-ce qu'esquissé une idée de vengeance. Car mam, pour chaque coup que je recevais et qui auraient du faire grandir ma haine, était là pour me rappeler que dieu voulaient que les êtres humains se pardonnent, et que tôt ou tard ceux qui faisaient le mal le paieraient. Je l'écoutais docilement et ravalais donc mon mépris.

Mais aujourd'hui, il a abandonné Laure et Mam, il les a vendues à la mort. Aujourd'hui, je ne crois plus en dieu, et en son jugement. Aujourd'hui, toute cette aversion profonde que le père fondateur avait entravée vient à l'instant d'exploser en moi.

Mes larmes sont sèches, une formidable chaleur s'empare de moi tandis que je cours jusqu'au village.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Désespoir & ténebres 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récit]Joie, Désespoir et Champignon
» O rage O désespoir...
» Le Tourmenteur des Tenèbres.
» plus fort que 40k...
» [Mode désespoir] Fraps ta race!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animal Crossing & Compagnie :: Espace des membres :: Créations des membres :: Fictions-
Sauter vers: